lanalyste.com
+376 814 884
Nos performances exceptionnelles sur le Pack TRADER : + 35%* depuis le 1er janvier 2018 Découvrir le Pack Trader : notre outil de trading en ligne

Lexique boursier, vocabulaire du trading et glossaire de la finance

Novice ou trader débutant, vous souhaitez vous familiariser avec l’univers de l’investissement boursier et financier ? Découvrez les principaux termes du lexique de la Bourse et le vocabulaire couramment utilisé dans la sphère du trading avec le glossaire de la finance Made in LANALYSTE !

Lexique

Lexique boursier, vocabulaire du trading et glossaire de la finance : les termes à connaître

Avalement

Dans le lexique boursier, un avalement est caractérisé par deux bougies marquant un retournement de tendance : une bougie courte suivie d’une bougie plus longue. La seconde bougie engloutit complètement la première bougie. L’avalement peut être haussier ou baissier.

Biseaux ascendant descendant

Figure d’analyse technique, un biseau ascendant annonce une baisse des cours à venir. Dans la majorité des cas, un biseau ascendant intervient par contre à la suite de la hausse des cours.

Bougie / chandelier

Développée par le japonais Homna Soukya au 18e siècle, cette partie de l’analyse technique est aujourd’hui très populaire sur les marchés. Le graphique en chandeliers japonais (ou bougies japonaises) est utilisé pour représenter un cours et ses variations sur une période donnée. Il comprend le cours d’ouverture, de clôture, le maximum et le minimum atteint sur une unité de temps (UT).
De nombreuses figures d’analyse en découlent :

  • les marteaux et pendus ;
  • les étoiles ;
  • le nuage noir ;
  • les deux corbeaux ;
  • les avalements et pénétrations.

Autant de termes que l’on rencontre fréquemment dans le vocabulaire du trading.

Break Even

Signifiant « point mort » en anglais, le Break Even désigne le niveau à partir duquel on ne dégage plus de profit ni de perte. L’investisseur se retrouve alors dans une position de neutralité face au marché.

Broker

Le broker est une entreprise qui donne accès aux marchés financiers à sa clientèle. Il joue le rôle d’intermédiaire en proposant le passage d’ordres d’achat et de vente sur les marchés financiers via un compte hébergé sur sa propre plateforme. Si le développement du web favorise aujourd’hui l’essor des plateformes en ligne pour passer les ordres, il est toujours possible de réaliser cette opération par téléphone.

CFD

Dans le lexique boursier, un CFD (Contract For Differences, contrat de différences) est un produit dérivé qui permet de spéculer de manière aisée et à moindre coût sur les indices boursiers (Cac 40, Dax, Dow Jones, etc.), les actions, les matières premières, les services, etc.

Day-Trading

Également nommé « opération sur la journée », le day-trading se caractérise par la prise de positions suivie de la revente des actifs financiers avant la fin de séance journalière. Dans cette logique, les opérations s’enchaînent afin de limiter les pertes et de réaliser des gains rapidement en vue de dégager un solde positif en fin de journée.

Diamant

Le diamant désigne une configuration de retournement particulièrement rare représentant un losange. Lors de la rupture de la droite de support baissière, les volumes s’étoffent.

Divergence

Dans le lexique boursier, une divergence naît quand l’évolution d’un indicateur technique (RSI, momentum, etc.) est différente de l’évolution du cours de la valeur ou de l’indice examiné. L’apparition d’une divergence sur l’indicateur indique généralement un changement d’orientation du cours du sous-jacent.

Doji

Dans le vocabulaire du trading, le doji est une importante figure de la théorie des chandeliers japonais. Il se forme lorsque le cours de clôture est identique à celui d’ouverture. Il traduit l’incertitude des opérateurs.

Double top

Dans le glossaire de la finance, le double top est une configuration graphique composée de deux sommets annonçant un retournement du marché à la baisse. Sur le schéma, l’évolution du cours prend la forme d’un M majuscule.

Double bottom

C’est une configuration graphique composée de deux creux synonymes d’un retournement du marché à la hausse. Sur le schéma, l’évolution du cours prend la forme d’un W majuscule.

Épaule tête épaule (ETE)

Terme de vocabulaire fréquemment observé en trading, « épaule-tête-épaule » désigne une configuration de retournement fiable à 95%. Cette figure chartiste fournit de bons signaux aux traders. Elle est composée de trois pics de prix : la tête dépasse les deux épaules qui sont approximativement de même hauteur, les plus bas étant reliés par une ligne de cou. Plus la tête est haute, plus fiable est la figure. Cette dernière existe aussi dans une tendance baissière (ETE inversée).

Étoile du matin et Étoile du soir

L’étoile du matin est composée d’une longue bougie rouge suivie d’une petite bougie de couleur différente dont l’ouverture se fait en gap baissier. Apparaît ensuite une longue bougie de hausse. Idéalement, la bougie du milieu est séparée par deux gaps successifs. Dans le cas d’une étoile du soir, la bougie centrale ouvre obligatoirement sur un gap en hausse.

Figures de continuation

Dans le glossaire de la finance, les figures de continuation marquent un renouvellement de la tendance, la poursuite d’un mouvement déjà amorcé. Les plus répandues sont les suivantes :

  • les triangles ascendants et descendants,
  • les flags (drapeaux).

Figures de retournement

Dans le vocabulaire du trading, les figures de retournement permettent de prédire les changements de tendance. Les principales figures de retournement sont les suivantes :

  • les biseaux : ascendants ou descendants, ce sont des figures de retournement baissières ou haussières ;
  • V Bottom et V Top : ils indiquent également des retournements à la baisse ou à la hausse ;
  • double bottom (W) et double top (M) : même schéma que précédemment ;
  • ETE (Épaule-Tête-Épaule) : figure de retournement majeure ;
  • Rounding Top et Rounding Bottom : U inversé et U normal, également des figures de retournement répandues.

Flat

Dans le glossaire de la finance, être flat signifie le fait d’avoir une position neutre, lorsque l’on ne détient aucune position longue, ni courte. On dit par ailleurs du marché qu’il est flat lorsqu’il évolue sans tendance apparente et avec peu de volatilité et peu d’échanges.

Future

Dans le lexique boursier, les contrats Futures représentent un accord entre deux parties destiné à faciliter l’investissement sur un actif à un prix défini et à une date future précise. Échangés sur des places boursières, les Futures sont généralement utilisés dans le cadre du trading sur matières premières, même s’ils peuvent servir pour investir sur d’autres actifs telles les actions. Ils sont également employés par les entreprises afin de fixer le prix d’une matière première sur le long terme, en maintenant la stabilité des cours.

Gap

Uniquement visibles sur des graphiques en bar charts ou en chandeliers, les gaps mettent en évidence des zones marquées par l’absence de transactions sur certains niveaux de prix. Ils représentent des « trous » dans les cotations, des anomalies entre l’offre et la demande de titres. Terme répandu dans le glossaire de la finance, les gaps signifient un changement d’attitude des opérateurs (gap d’impulsion), une accélération de la tendance (gap de continuation) ou une fin de tendance (island reversal).

Harami

Dans la théorie des chandeliers japonais, le harami détermine une combinaison de deux bougies. La première est un long chandelier, la seconde est nettement moins importante et se retrouve complètement englobée par la précédente. La couleur des deux bougies est également différente. Celle de la petite bougie donne le sens de la tendance (blanche pour un signal de hausse, noire pour un signal de baisse).

Indice

Très utilisé dans le vocabulaire du trading, la notion d’indice revêt différentes formes. Il existe beaucoup d’indices mesurant par exemple la performance des marchés boursiers, de différentes valeurs, dans différents secteurs (monnaies, matières premières, etc.). Par extension, le trading sur indices désigne le moyen par lequel les traders spéculent sur les mouvements de cours des indices. Par ailleurs, il est impossible d’acheter ou vendre un indice (qui est un simple indicateur de mouvement de cours) comme on le fait pour une action ou une matière première. Les traders utilisent alors des produits dérivés (Futures, les CFD, options, ETF) pour spéculer sur les mouvements.

Liquidité

Le terme du lexique boursier peut être comparé à un baromètre du volume d’échange et du niveau de contrepartie sur un marché financier. De manière concrète, plus un marché est liquide, plus l’exécution des ordres sera rapide et efficace entre les acheteurs et les vendeurs. Le Forex est par exemple un marché très liquide.

Marge

Dans le vocabulaire du trading, la marge est une couverture requise dans le cas d’une prise de position à effet de levier sur les marchés financiers.

Marteau et pendu

Le principe du marteau correspond à l’inverse du pendu. Dans cette figure, la mèche doit être au minimum deux fois plus longue que le corps. Un corps rouge suivi d’une bougie rouge et une clôture sous le corps du pendu confirment un retournement à la baisse.

Quand le corps est vert et la bougie également verte, la clôture sur le corps du marteau confirme un retournement à la hausse.

Moyenner à la baisse

Expression largement répandue dans le glossaire de la finance, « moyenner à la baisse » est employée dans le cas où un investisseur achète un actif, que le prix de cet actif chute et que l’investisseur en achète encore davantage. Cette stratégie est à double tranchant et peut s’avérer profitable mais aussi néfaste en fonction de la fluctuation des cours.

Open

Ce terme de lexique boursier désigne l’ouverture du marché, le moment de la journée où l’on peut commencer à trader. Les marchés ouvrent quotidiennement, l’heure d’ouverture variant d’une place boursière à l’autre.

Ordre limite

Un ordre limite est une instruction donnée à un courtier afin que ce dernier passe un ordre à un niveau plus favorable que celui du cours à un instant T. L’ordre limite permet de préciser le prix minimum auquel vous souhaitez vendre ou le prix maximum auquel vous désirez acheter. Il existe deux types d’ordre limite :

  • les positions en entrée ;
  • les ordres de sortie.

Pullback

Dans le glossaire de la finance, un pullback est un cours qui brise une droite de support puis revient sur cette même droite, devenue droite de résistance. Appelé pull-back, ce retour intervient sur les principales figures de retournement.

Résistance

Sur les graphiques de chartisme, la droite de support relie les deux points bas de la courbe tandis que la droite de résistance relie pour sa part les deux points hauts. Elles forment alors un canal, haussier ou baissier, à l’intérieur duquel le titre évolue.

Lorsque la valeur casse à la baisse sa droite de support, il est conseillé de vendre le titre. Par contre, si la valeur franchit à la hausse sa droite de résistance, il est conseillé d’acheter.

Scalping

Très répandu dans le lexique boursier et le glossaire de la finance, le scalping (ou micro-trading) repose sur une technique qui consiste à faire des allers-retours sur le marché avec pour objectif d’acheter et vendre tout en profitant de la variation des cours. C’est un type d’opération boursière très rapide, les ordres et les prises de positions étant revendus ou rachetés après quelques secondes ou minutes seulement. Le scalping sur Futures et sur CFD sont les plus répandus.

Spread

Le spread désigne l’écart entre l’offre et la demande d’un actif financier. Sur le Forex, l’intégralité des frais de transaction est inclue dans le spread. C’est donc un élément majeur à prendre en compte avant de choisir un broker Forex.

Stop loss

Le stop loss (également appelé stop de protection) concerne le niveau de prix auquel un investisseur décide de solder en cas de perte. Élément essentiel du money management, le stop loss définit la perte maximale acceptable par le trader.

Support

Dans le lexique boursier, un support se crée quand au moins deux plus bas ont été observés à un même niveau, ou sur une même zone. Lorsque le marché est à un niveau supérieur et qu’il baisse à nouveau, il est envisageable qu’il rebondisse au niveau du support précédemment constaté.

Tasse avec anse

Très utilisée en analyse technique sur le graphique des actions, la tasse avec anse est un schéma graphique qui marque une temporisation des cours avant une forte hausse. C’est une figure de retournement ou de continuation où la cassure se produit par le haut au niveau de l’anse. Dans ce cas, la ligne résistante est aussi appelée ligne d’eau.

Throwback

Dans le lexique de la Bourse, c’est le contraire du pull-back. Le throwback désigne un mouvement rapide des cours du Forex survenant à la suite d’un breakout, par exemple lorsque le cours du Forex revient près du niveau de prix du breakout.

Triangles ascendants et descendants

Dans le glossaire de la finance, les triangles ascendants ou descendants sont des figures de continuation, le triangle ascendant indiquant une tendance haussière fiable. Les triangles sont composés d’une résistance horizontale et d’un support inférieur incliné dans la tendance. Le cours doit toucher au moins deux fois chacune des lignes supérieures et inférieures pour valider la figure.

Triple top

Souvent considéré comme une variante de l’ETE (Épaule-Tête-Épaule), la figure en triple sommet signifie dans le vocabulaire du trading la façon dont le cours teste trois fois consécutivement une ligne de résistance. La cassure de la ligne de cou constitue le signal baissier.

Unité de temps

L’unité de temps (UT) est une durée choisie de façon arbitraire (une heure, un jour, une semaine, etc.) afin de mesurer une variable évoluant dans le temps. Elle peut correspondre à la durée d’un bar-chart, d’une bougie, etc. Il en existe de nombreuses destinées à représenter graphiquement les cours de la Bourse.

Volatilité

Dans le glossaire financier, la volatilité est un terme utilisé pour mesurer l’amplitude des variations d’une action ou d’un marché. Elle est calculée sur des intervalles de temps donnés et permet par exemple de juger de la régularité des performances d’un fonds d’investissement. Elle se traduit par la définition d’un écart type qui mesure le risque de dispersion de la rentabilité par rapport à une moyenne. Plus la volatilité est élevée, moins la performance réalisée a de chances de se reproduire par la suite.

Fil Facebook lanalyste.com

Nos Formations, outils & services

Top