lanalyste.com
+376 814 884
Nos performances exceptionnelles sur le Pack TRADER : + 35%* depuis le 1er janvier 2018 Découvrir le Pack Trader : notre outil de trading en ligne

Bataille commerciale entre Donald Trump et la Chine : quel impact sur les marchés financiers et la Bourse ?

Brandir la menace de sanctions commerciales synonymes de pression économique sur ses principaux partenaires ? C’est en résumé l’un des axes principaux de la politique internationale actuellement menée par Donald Trump, notamment vis-à-vis de la Chine. Les conséquences sur l’évolution des marchés financiers sont réelles et suscitent de nombreuses interrogations quant à leur éventuelle stabilité. Donald Trump peut-il influencer la Bourse sur le long terme ? Voici quelques éléments de réponse.

Bataille commerciale entre Donald Trump et la Chine : quel impact sur les marchés financiers et la Bourse ?

Donald Trump taxe la Chine, la Bourse plonge…

Jugeant « hors de contrôle » l’excédent commercial de la Chine avec le pays qu’il dirige, le président américain a annoncé dans le courant du mois de mars toute une série de mesures douanières prévoyant de taxer jusqu’à 60 milliards de dollars les marchandises chinoises (1 300 produits au total !) importées aux États-Unis. Des restrictions en matière d’acquisition et d’exploitation de brevets technologiques sont également à l’ordre du jour.

Forte taxation des produits chinois

Si les importations européennes (notamment les métaux tels que l’acier et l’aluminium, taxés à +25% en provenance de Chine !) ainsi que celles provenant du Canada et du Mexique ne sont pour l’instant pas concernées par cette politique protectionniste, les relations commerciales conflictuelles entre Donald Trump et la Chine ont forcément des répercussions sur la Bourse et les marchés financiers.

Quand on sait que la politique internationale et l’actualité économique influent directement sur la psychologie des investisseurs et, par conséquent, sur les mouvements à la hausse ou à la baisse de nombreux indicateurs et valeurs, la situation apparaît pour l’heure bien tendue. Un doux euphémisme au regard des tendances qui ont suivi le discours récent de Donald Trump à l’égard de la Chine.

Donald Trump, la Chine, la Bourse : des répercussions immédiates sur les cours

Après les annonces fracassantes de Donald Trump visant la Chine, la Bourse et les marchés financiers ont, dans un premier temps, fortement réagi de manière négative. Craignant probablement les risques de guerre commerciale avec un partenaire important, les professionnels de la Bourse ont fait preuve d’une grande frilosité, phénomène classique et compréhensible dans ce genre de situation.

Le Dow Jones et le Nasdaq un temps ébranlés

Au lendemain des décisions américaines, les différentes Bourses mondiales avaient terminé sur une nette baisse globale comprise entre 2 et 3%. L’instabilité des rapports entre Pékin et Washington avait grandement inquiété les investisseurs, avec les répercussions suivantes :

  • - 2,93% pour le Dow Jones,
  • - 2,43% pour le Nasdaq,
  • - 1,3% pour les futures sur le S&P500.

Pour plusieurs raisons développées ci-après, la situation s’est depuis nettement améliorée et les marchés financiers ont retrouvé des couleurs.

Comment les marchés financiers vont-ils évoluer ?

La méthode Trump ne surprend plus

Une fois les répercussions immédiates constatées sur la baisse des cours, on s’aperçoit que les différents marchés ont l’air de prendre la mesure des décisions parfois surprenantes de Donald Trump. La Bourse, en clair, semble s’habituer aux déclarations tonitruantes du locataire de la Maison Blanche ; elle connaît moins de soubresauts que prévu, leur profondeur et leur ampleur sont en tout cas moindres que ce qu’elles furent un temps envisagées.

Un discours un peu plus apaisant…

Cet état de fait est confirmé par les récentes paroles de Donald Trump, qui semble vouloir jouer la carte de l’apaisement, dans un tweet lapidaire du 4 avril dernier : « Nous ne sommes pas dans une guerre commerciale, cette guerre a été perdue il y a des années par les personnes stupides ou incompétentes qui représentaient les Etats-Unis… »

Soufflant quand-même le chaud et le froid dans ses relations avec la Chine, Donald Trump prétendrait donc que sa position ne vise nullement à accentuer la guerre avec Pékin mais plutôt à stopper un dérapage incontrôlé qui n’aurait que trop duré. Une vision qui laisse sceptiques de nombreux observateurs mais qui a le mérite de rassurer les marchés financiers… en attendant les prochaines envolées du président américain !

L’America First ne fait plus peur aux investisseurs

Le discours de la méthode américaine ne surprend plus outre mesure. Même si les idées du Pentagone peuvent être jugées égoïstes et à courte vue par certains observateurs (ce n’est pas ici l’objet de notre article), la politique économique de Donald Trump par rapport à la Chine devient de plus en plus lisible par les marchés financiers, qui s’y font tant bien que mal, après avoir connu de grands moments de frayeur.

En outre, les dernières confidences de Larry Kudlow, nouveau conseiller économique de Trump adoubé par le microcosme médiatique (c’est un ancien chroniqueur émérite qui officiait sur la chaîne de télévision Fox News) ont de quoi rassurer encore un peu plus les intervenants boursiers. Ce dernier a indiqué que les négociations commerciales entre les États-Unis de Donald Trump et la Chine pourraient très bien évoluer, personne ne gagnant à s’isoler dans les extrêmes et à mener une guerre commerciale pure et dure.

La réaction inattendue de Xi Jinping favorable aux marchés financiers

La réaction de Xi Jinping va d’ailleurs dans ce sens. Presque contre toute attente, le dirigeant chinois a pris le contrepied de son homologue américain en annonçant une ouverture accrue de l’économie de son pays.

Jouant la carte de l’apaisement, il a décidé de réduire immédiatement les droits de douane sur certains produits, par exemple dans les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique. Très bien accueilli par le Pentagone, ce geste a fortement rassuré les marchés financiers et détendu les relations entre Donald Trump et la Chine. La Bourse américaine ne s’en porte que mieux et les répercussions sont visibles sur l’ensemble des marchés financiers internationaux. Trump a même salué cette initiative sur Twitter en soulignant les très « grands progrès effectués ensemble ».

Bourse et marchés financiers : vers un apaisement des relations entre Donald Trump et la Chine ?

C’est peu dire que le positionnement de la Chine par rapport à Donald Trump et aux États-Unis a récolté un écho favorable sur la Bourse US. Le Dow Jones a immédiatement regagné 2% et entraîné dans son sillage les places boursières européennes, qui ont suivi la tendance à la hausse de Wall Street.

Les griefs du président américain à l’égard de la Chine, à laquelle il attribue une grande partie du déficit commercial de son pays (375 milliards de dollars en 2017), sont-ils pour autant moins présents ? S’il est très difficile de répondre à cette question, une chose apparaît cependant acquise : les marchés financiers réagiront probablement de manière moins prononcée que le mois dernier face aux prochaines décisions de Donald Trump !

Aux dernières nouvelles, Trump envisagerait de porter la taxation des marchandises chinoises à un niveau encore supérieur, à près de 100 milliards de dollars. Quelle sera alors la réaction de la Chine. La suite au prochain épisode ! À bientôt pour de nouvelles actualités boursières avec LANALYSTE, les experts du trading en ligne.
Fil Facebook lanalyste.com

Nos Formations, outils & services

Top